728x90 AdSpace

kits discount
  • Dernières nouvelles

    dimanche 7 juin 2015

    Dornier Do.X au 1/144... une maquette classique d'un avion de légende !



    Dornier Do.X Revell 1/144
    Référence 04066


    Cette maquette est un moule initialement produit par Otaki dans les années 70 et repris par Matchbox au début des années 80. On aurait pu craindre de cette maquette historique qu'elle soit très approximative, tant au niveau de la qualité de reproduction qu'au niveau de la facilité d'assemblage des pièces. Il n'en est rien, c'est une très belle maquette !!!




    On commence par le support. Ca servira toujours pour maintenir la maquette pendant le montage. J'en ai profité pour le soigner, car je pense que je vais l'utiliser pour la vitrine...
    Donc j'ai viré les lettres moulées et j'ai nettoyé les carottes. Mastic + polissage du tout. Il est prêt pour la peinture, à mon avis l'argenté va très bien !



    Je passe ensuite au fuselage, sans utiliser les hublots moulés en cristal. C'est plus embêtant qu'autre chose quand on doit faire la peinture. Je boucherai mes hublots à la fin avec du Kristal Klear. Plus efficace...



    Comme sur tous mes liners, je peins l'intérieur en noir. Là c'est pas super utile (mais on voit mieux les hublots quand même au final), ça l'est beaucoup plus sur les avions blancs. On ne voit plus par transparence et la maquette a moins l'aspect plastique.



    Ca se colle sans souci. Il faut quand même un peu préparer ses pièces, notamment à cause des petites saletées incrustées dans le plastique. Le joint est fabuleux de précision pour une maquette de cet âge !!!

    J'avance quand même un peu moins vite que ce que j'espérais. Mais pas de souci pour l'instant, tant qu'on prend soin de préparer ses pièces proprement.




    L'aile est collée, elle sèche. Le fuselage est prêt. La verrière sera positionnée à blanc avec l'aile avant collage, pour voir dans quel sens elle va (on ne voit pas très bien sur la notice). Ce serait dommage de mettre le bas en haut et vice versa. La suite en photos qui illustrent les propos précédents !)


    Le collage de l'aile principale est le point le plus délicat depuis le début du montage. D'une part, après les essais, j'ai préféré coller le pare brise à l'envers par rapport à la notice (avec l'épaulement en haut) parce que le joint bas est mieux. D'autre part, l'aile était un peu vrillée et il a fallu les coller bien à plat après avoir utilisé le bain marie.
    Une fois l'aile prête, on voit un jour entre l'aile et le fuselage au montage à blanc. Devant et derrière, c'est bon. Il faudra donc mastiquer un peu !


    Le dernier problème sera le masticage et la représentation des tôles ondulées après masticage à 2 endroits : bords d'attaque de l'aile et joint aile fuselage à l'arrière. On verra bien, à chaque jour suffit sa peine !

    Noter que j'ai maintenu l'assemblage avec du gros scotch pendant 1 nuit + 1 matinée, et que j'ai utilisé un gabarit pour être sûr de mon alignement.

    Le masticage et ponçage du jour au joint aile/fuselage d'intrados sont faits.



    La meilleure solution aurait été de fabriquer une pièce pour combler, car il n'y a pas beaucoup de place pour passer et poncer...

    Sur l'extrados c'est encore plus fastidieux, car il faut mastiquer, poncer proprement puis tenter de reproduire la tôle ondulée sur le joint en mastic.



    Ce dernier, normal, n'est pas prévu pour et a tendance à s'effriter. Il faut y aller tout en douceur. J'avais expérimenté sur un W34 au 1/72, mais là au 1/144 la tôle ondulée est encore plus petite. Enfin, la moitié est faite... encore un peu de courage et ça devrait être bon.

    Le raccord aile-fuselage d'extrados est fini. C'est à mon avis largement suffisant car à l'oeil nu ça passe très bien.

    J'ai ensuite galéré sur les haubans à cause du manque d'accessibilité et du manque de prévision... J'aurais dû percer avant montage et positionner mon fil de pêche par l'intérieur. Du coup j'ai fait ça au plastique étiré. Il va falloir un peu de mastic à la base des mâts...


    Perçage des hublots de sabord d'aile supérieure


    Masticage des embases des mâts


    Montage de l'empennage (il y a encore un peu de mastico ponçage à y faire)



    Surprise au montage des moteurs. Certaines pièces sont mal moulées et ne sont pas évidées...
    A l'assemblage, il y a comme un problème. Problème qu'on retrouve sur tous les moteurs avec plus ou moins (plutôt moins d'ailleurs) de bonheur.


    On sort donc la patience, l'huile de coude et accessoirement une petite fraise de dentiste...
    Va falloir reproduire l'opération 6 fois, à vitesse réduite pour ne pas fondre le plastique très fin à cet endroit...



    Bien évidemment, si je colle les moteurs maintenant, la peinture sera galère. Donc, je vais solidariser tous les moteurs entre eux, avec les mâts prévus SANS coller les moteurs à la cellule. Je choisis d'utiliser du scotch de masquage pour maintenir provisoirement les moteurs en place.


    J'ai choisi, une fois n'est pas coutume, j'ai peint à la Tamiya, bien diluée au X-20.
    Teintes utilisées :
    Noir mat XF-1
    Gris clair XF-19
    Alu mat XF-16



    Quelques retouches nécessaires puis vernis acrylique brillant (Pebeo) dilué à l'eau distillée puis pose des décalques. Ceux-ci sont absolument excellents et se posent sans le moindre souci. Une petite couche de vernis dilué les fixe définitivement. 



    Après collage de la rampe des moteurs (un peu patinés), je passe aux hublots selon la technique du Kristal Klear. Très simple : une goutte de produit dans chaque hublot et on laisse sécher. Le résultat est à mon avis parfait à cette échelle.



    Reste à peindre et poser les 12 (!!!) hélices.


    Et voici quelques photos de la maquette terminée. En résumé, c'est une superbe maquette, à la fois classique et originale. Un morceau de choix au milieu d'une collection de liners au 1/144. 
    Maquette conseillée ! 





    Remerciements à la société Revell
    Des questions sur ce montage ? N'hésitez pas à faire votre commentaire !

    La galerie photo du montage est accessible ici !
    • Commentaires Blogger
    • Commentaires Facebook

    1 commentaires:

    Item Reviewed: Dornier Do.X au 1/144... une maquette classique d'un avion de légende ! Rating: 5 Reviewed By: Hervé Brun
    Scroll to Top