728x90 AdSpace

kits discount
  • Dernières nouvelles

    jeudi 4 juin 2015

    Usines de Guerre : une autre vision de la guerre, celle de l'industrie française

    USINES DE GUERRE

    ISBN : 9791028300494
    Auteurs : sous la direction de Laurens d’Albis
    Editeur : ETAI
    Date de parution : mai 2015
    Format : 24x29 cm
    Illustrations : 200 photos N&B, illustrations et documents d'archives
    Nombre de pages : 208
    Prix : 32,00 €

    En entrant dans ce qui allait devenir la Première Guerre mondiale, la France entrait dans une nouvelle dimension de la guerre. Le pays est parti bouter l’Allemand hors de ses frontières “la fleur au fusil”, une fois les pacifistes, Jean-Jaurès en tête, éliminés de l'échiquier politique. Mais ce qui avait été prévu comme une courte campagne aller s’avérer une tout autre histoire. Les troupes françaises ont dû reculer et le front a été fixé à grand mal. Pour la première fois de l’histoire, ce n’est plus les forces en présence qui ont fait la différence. Alors qu’avant toutes les guerres avaient nécessité des soldats bien équipés et assez de stocks pour mener la campagne à terme, il allait falloir produire de nouvelles armes, de nouvelles munitions toujours en plus grand nombre, pour vaincre l’ennemi. Un nouveau concept est né en 1914-18 : l’effort de guerre et la production de guerre.

    Cette Première Guerre mondiale a mis en exergue l’importance de la production industrielle dans la capacité de combattre. Mais ces capacités décuplées des usines françaises ne se sont pas mises en place sur un claquement de doigts et ont impacté durablement l’économie française, même une fois la guerre terminée.

    Cet ouvrage étudie, en se basant majoritairement sur les archives détenues par le Fonds de dotation Peugeot pour la mémoire de l’histoire industrielle, comment la Grande Guerre a provoqué une profonde mutation de la révolution industrielle, comment l’industrie française s’est adaptée à la nouvelle donne, comment la population française a accompagné cette mutation, comment le retour à la paix s’est effectué dans les usines. Il dresse aussi un portrait de quelques-uns de ces industriels qui ont façonné le monde économique de la période de guerre et de l’immédiat après-guerre comme André Citroën ou la famille Peugeot.

    Avec les contributions de chercheurs spécialisés en histoire industrielle ou économique ainsi que de celles d’autres spécialistes reconnus du sujet, cet ouvrage est très structuré et intéressant. De plus toutes les archives utilisées, et notamment les fonds photographiques très bien mis en valeur, donnent un aspect documentaire inédit et très attractif à ce livre.

    RVB

    4e de couverture


    le 20 septembre 1914, Alexandre Millerand, ministre de la Guerre, réunit à bordeaux tous les représentants des grandes affaires métallurgiques et mécaniques françaises. c’est l’acte fondateur de la seconde mobilisation : celle de l’industrie.

    À travers l’histoire des sociétés intégrées au groupe PSA Peugeot Citroën (Citroën, Delaugère et Clayette, Panhard & Levassor, Peugeot, Mors) apparaît un processus de transformation de l’industrie lié à la Grande Guerre. alors qu’une partie de la main-d’œuvre et des dirigeants se trouve mobilisée dans les armées, les entreprises industrielles privées doivent répondre aux besoins matériels militaires et produire massivement armement et fournitures. Seuls les hommes trop jeunes ou trop âgés pour aller au front demeurent à l’arrière.

    Dans les usines automobiles, ces effectifs sont insuffisants pour développer la fabrication d’armes et de munitions et relancer la construction de véhicules pour l’armée. aussi, de nouvelles populations féminines et étrangères font leur entrée dans les ateliers d’armement. Dans ce contexte de guerre et de mutation industrielle, les conséquences sociales sont nombreuses et dépassent l’enceinte des usines.

    Publié à l’initiative du Centre d’archives de Terre Blanche, cet ouvrage captivant a été rédigé par un collectif d’historiens, mm. d’Albis, Lamard, Loubet, Smith, Kozubski, Lehouelleur et Piat. richement documenté, il met l’accent sur ces femmes et ces hommes qui ont participé à l’effort de guerre.

    • Commentaires Blogger
    • Commentaires Facebook

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Item Reviewed: Usines de Guerre : une autre vision de la guerre, celle de l'industrie française Rating: 5 Reviewed By: Hervé Brun
    Scroll to Top