728x90 AdSpace

kits discount
  • Dernières nouvelles

    lundi 13 juillet 2015

    Mil Mi-24D de Revell au 1/48 : une réédition d'une belle maquette de machine mythique



    Le Mil Mi-24D est la version la plus aboutie des premières versions du Mi 24 avant la motorisation par des turbines TV3-117V et l’intégration du système d’armes permettant d’utiliser le missile 9M-114 (AT-6 Spiral). Cette version est aussi la première véritablement dédiée au combat avec un cockpit biplace en tandem, même si elle conserve pour autant sa cabine pour le transport de troupes de combat.

    Le Mil Mi-24D, dénommé Hind-D dans les désignations OTAN, a été connu pour la première fois des services de renseignement de l’ouest vers 1974 alors qu’il était produit depuis déjà 2 ans. Le grand public a pour sa part découvert cette machine lors de l’invasion de l’Afghanistan en 1979, même si les personnes bien informées avaient déjà vu cette machine au combat un an et demi plus tôt dans la guerre entre l’Ethiopie et la Somalie pour la domination de la région Ogaden, peuplée principalement de Somalis mais politiquement intégrée à l’Ethiopie. Le Mi-24 est d’ailleurs le principal acteur de la victoire de l’Ethiopie dans ce conflit.

    Par sa taille assez impressionnante, sa puissance et son armement, le Hind-D a marqué les esprit et s’est vite construit une réputation d’hélicoptère incontournable tant dans l’histoire de l’aéronautique que dans l’histoire des conflits armés modernes. Toutes versions confondues, la production du Mi-24 s’élève à plus de 2500 exemplaires et les derniers Mi 24D engagés dans des combats ont été les Mi 24D maliens venus en complément lors du déclenchement des actions françaises contre AQMI en 2013. Les quatre Mi-24D maliens étaient des machines de seconde main importées de Bulgarie. Deux d’entre-eux ont été détruits par AQMI.

    La maquette Revell


    Référence : 04942
    Nombre de pièces : 150
    Longueur : 37,4 cm
    Diamètre du rotor : 35,4 cm
    Peintures Revell préconisées : 8,9,15, 16, 39, 49, 50, 55, 67

    Cette maquette, dont la boîte est illustrée d’un Boxart très dynamique et attractif, est une réédition de la maquette Monogram produite en 1985 à une époque où la machine, bien que connue, n’avait encore pas été passée à la loupe dans les médias. Cependant la firme américaine a fait un très bon travail en produisant un modèle exempt de défauts majeurs.

    Même si le boxart représente une scène fictive, les Mi-24D de l’armée Est-allemande n’ayant jamais été engagés dans des conflits armés, Andrzej Deredos, l’illustrateur, a très bien saisi la machine dans son dessin. Les pièces sont regroupées sous 4 grappes de plastique gris et une de plastique transparent, toutes produites en Chine à partir des moules originaux de Monogram. La qualité du plastique est bonne et les pièces sont propres, dénuées de bavures, avec une gravure en relief bien fine, bien que passée de mode aujourd’hui. Certaines plaques de blindage apparaissent en sur-épaisseur comme dans la réalité.

    Le niveau de détail est très suffisant pour l’échelle et représentait à l’époque du moule un niveau très détaillé. Le cockpit est notamment bien détaillé, même si certaines optimisations peuvent être apportées. Les sièges, par exemple, méritent d’être refaits avec un niveau de détail équivalent mais en plus étroits car ils sont trop larges. On peut agrémenter l’intérieur de la cabine d’accessoires divers même si le niveau de détail est là aussi très bon. Notons que les portes latérales sont fournies sur la grappe de pièces transparentes, une solution qui évitera des traces de colle sur les hublots.

    Un équipage est fourni, on utilisera les têtes équipées d’un casque en cuir pour les pilotes “de l’Est” et les autres pour les pilotes de la Luftwaffe fédérale.

    Les parties mécaniques sont aussi fines et détaillées à l’instar de la très jolie tête de rotor. Bien évidemment, les hélicoptères sont des machines hérissées de petits détails, ce qui laisse encore des possibilités de détaillage de la cellule au maquettiste amoureux du pinaillage. Les décalcomanies sont fines et bonnes en couleurs. Elles permettent de décorer 3 machines :
    • Mil Mi-24D de l’armée Est-allemande du KHG-3 (Kampfhubschraubergeschwader 3) à Cottbus en 1985
    • Mil Mi-24D de l’armée fédérale allemande du WTD-61 (Wehrtechnische Dienststelle 61) à Manching en 1995
    • Mil Mi-24D de l’armée polonaise du 56 KPSB (Kujawski Pulk Smiglowcow Bojowych) à Latkowo en 2006.

    A cette échelle, cette maquette n’a pas de concurrence directe (exception faite d’une maquette sortie en 2003 par Trumpeter d’une version ultérieure et plus disponible de nos jours) et reste une excellente base et un excellent choix pour sortir une belle maquette d’un hélicoptère de légende. De plus les planches de décalques et accessoires existent sur le marché pour varier les plaisirs !

    RVB

    Notre conseil : une telle machine a eu énormément d’équipements spécifiques dépendant de l’époque à laquelle il est représenté ou du pays qui l’aligne. Il est conseillé de disposer de photos de la machine que l’on souhaite représenter, notamment pour toutes les antennes, surtout si on souhaite s’éloigner des décos proposées par la boîte…

    L’IPMS Allemagne fournit une photo de la machine polonaise :
    http://www.ipmsdeutschland.de/Flugzeuge/Rummer/Mil_Mi-24s/Mil_Mi-24D_Vorbild.jpg



    La notice de montage est disponible en téléchargement par ce lien.

    Remerciement à la société Revell pour la fourniture de cet exemplaire.

    • Commentaires Blogger
    • Commentaires Facebook

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Item Reviewed: Mil Mi-24D de Revell au 1/48 : une réédition d'une belle maquette de machine mythique Rating: 5 Reviewed By: Hervé Brun
    Scroll to Top