728x90 AdSpace

kits discount
  • Dernières nouvelles

    dimanche 5 juillet 2015

    Porte-avions USS Enterprise à Midway, 1942 au 1/350e. Une conversion accessible du Hornet Trumpeter comble le vide.

     

    Maquette de base : USS Hornet 1/350 Trumpeter

    Réf 05601


    L'USS Enterprise n'est autre que le plus décoré des navires de guerre de l'US Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais même si le bâtiment s'est couvert de gloire au point de devenir légendaire, il n'y en a que deux maquettes aux standards actuels sur le marché : le petit kit de Tamiya au 1/700 et un autre kit en résine (celui de Yankee Modelworks), bien compliqué à monter pour la plupart des maquettistes et hors de prix.

    Voulant monter l'Enterprise, j'ai choisi une troisième voie à mi-chemin entre les deux solutions offertes par le marché : celle de convertir le Hornet de Trumpeter au 1/350e. Cette dernière maquette souffre de 2 défauts principaux : une coupe de la coque un peu trop carrée sous la ligne de flottaison et une étrave pas assez évasée. Par chance, j'ai choisi de présenter ma maquette dans une mer agitée avec une scène de combat. Ainsi je pense que les petites erreurs de Trumpeter sur les oeuvres vives passeront complètement inaperçues.

    Mon client voulait que je lui fournisse l'Entreprise comme il apparaissait au moment de la Bataille de Midway, lors d'une attaque, avec des quelques avions crashés, brûlés ou tractés à la hâte en sécurité sur le pont. De mémoire, cette attaque en particulier n'a jamais eu lieu, mais tout dans la scène que j'ai voulu représenter se devait d'être le plus précis et réaliste possible.


    Montage


    La première étape a été de collecter le plus d'informations disponibles sur toutes les différences, des principales aux plus insignifiantes des porte-avions de la classe, en particulier entre le Hornet et le Big "E", surnom de l'Enterprise. Ceci s'est révélé plus difficile que je n'imaginais. Le chemin n'a pas été facile car les références photographiques n'étaient pas évidentes et comme un fait exprès, je n'avais jamais les détails sous les angles auquels je les voulais. Malgré les lacunes en documentation claire, et après des travaux de détective menés avec des amis maquettistes ou sur des forums d'histoire, j'ai pu dresser la liste de toutes les modifications à apporter. Les principales différences, hormis le château, sont le nombre et les emplacements de canons de 20 mm de DCA tout autour du pont, les petites différences de forme du pont à la proue, le positionnement des radeaux autour de la coque et d'ajout d'un câble de démagnétisation.


    Le château a été partiellement scratché à partir de pièces en résine de conversion de Yankee Modelworks. Ces pièces destinées à un pont d'Enterprise n'étaient malheureusement pas utilisables en l'état. La partie arrière du château, en revanche a pu être conservée telle quelle, en provenance directe de la boîte Trumpeter. L'avant du château a dû pour sa part être supprimé et remplacé par une structure refaite en carte plastique et en pièces issues de la boîte à rabiot. Le radar a été pris dans le set GMM destiné au Hornet, tout comme les passerelles, rembardes, hauts-parleurs, antennes, etc. Les 4 canons de DCA dans leurs sites en avant et en arrière du château ont été pris chez l'Arsenal.


    Le pont lui-même a dû faire l'objet d'une petite correction à l'avant puisque les deux côtés du pont, parallèles au départ deviennent convergents et pentus à l'extrême avant. L'angle est plus marqué sur le Hornet et j'ai dû corriger avec des bandes plastiques d'Evergreen. Il m'a semblé aussi sur certaines photos que les deux catapultes à l'avant n'étaient plus parallèles sur ce navire, mais n'en étant pas certain car un effet d'optique est possible sur les photos visionnées, je me suis abstenu de toute correction à ce niveau.

    Concernant la coque, la première chose que j'avais à faire était d'ajouter un peu de détails internes, en particulier à l'avant du hangar où l'ascenseur serait descendu. J'ai mis quelques avions, des extincteurs, du câble de tractage, quelques armoires sur les cloisons et représenté des structures. Les détails ont été faits en fils de laiton et en tige plastique. Les poutres de structures ont été réalisées avec des pièces en rabiot du set WEM et placées au plafond du hangar pour supporter le pont. Bien sûr ces détails restent très peu visibles une fois la maquette terminée, mais au moins ils sont bien présents au cas où quelqu'un risque un regard plus inquisiteur. La plupart des panneaux latéraux sont laissés fermés, après tout le porte-avions est quand même représenté au beau milieu d'une attaque...


    Les passerelles en photodécoupe tout autour du pont sont prises dans le set GMM destiné au Hornet et sont modifiées pour convenir au Big "E". On enlève les baignoires de canons de 20 mm lorsque c'est nécessaire et on ajoute 4 emplacements de mitrailleuses cal.50 aux quatre coins du pont: 2 à l'arrière et 2 à l'avant. Le câble de démagnétisation est fait en plastique étiré . C'est la dernière des modifications à apporter à la maquette. Tous les canons de 20 mm sont en laiton de chez Master. Les reste du montage se fait plus ou moins en suivant la notice de Trumpeter, sans accroc majeur car les qualités d'assemblage de la maquette sont plutôt bonnes.

    Décoration


    Les travaux de peinture se présentent plutôt ternes et monotones avec une teinte générale bleu marine Tamiya XF-50. Je décide donc de donner un aspect visuel un peu plus spectaculaire à l'oeil. Ces navires de combat ont été sévèrement éprouvés et intensivement déployés en opérations pour faire la guerre. Nul doute que l'équipage n'avait pas le loisir d'effectuer régulièrement des travaux de peinture pour améliorer l'aspect esthétique du porte-avions. 


    Avec un pinceau fin et de la peinture de base éclaircie avec un peu de blanc, j'ai commencé à faire des effets de fatigue de la peinture tout autour des plaques de blindage de la coque. Je trouve cette technique bien plus efficace que d'ajouter des plaques additionnelles ou de faire de la gravure. Je trouve ces deux dernières techniques peu respectueuses de l'échelle, créant des effets surdimensionnés. Ensuite j'ai continué ces effets de vieillissement de façon aléatoire tout autour du bateau. Enfin plusieurs couches fines de jus dilués ont mélangé ces effets et estompé le tout. Je ne suis pas un grand amateur des références exactes de peintures utilisées pour effectuer ces vieillissements, je suis moi-même souvent incapable de reproduire exactement le même procédé. Tout est question de ressenti.

    Les figurines sont produites par Goffy en résine mais sont aujourd'hui épuisées à ce que j'en sais. Après deux lavages au détergent, je les peints avec des couleurs de base (bleu foncé pour les pantalons, bleu clair pour les chemises) et je donne un peu de mouvement et de profondeur aux teintes à la pointe d'un pinceau ultra fin. Cela donne beaucoup de vie à l'ensemble de la scène. Les avions et les tracteurs sont empruntés au kit de l'Independance au 1/350e de Dragon. Je remplace les canopées par un scratchbuilding combinant des chutes de photodécoupe mises en forme et un remplissage aisé avec du vernis brillant entre les structures de photodécoupe. Le résultat est convaincant et le procédé très simple.


    Le pont a été barbouillé de copieux pâtés de vernis brillant apposés au hasard, pour reproduire l'eau de la houle, les projections près des explosions, etc... Comme le client m'a demandé de reproduire une explosion dans l'eau, j'ai décidé de représenter l'Enterprise donnant un sérieux coup de barre pour éviter un coup direct sur le pont. Cela ajoute encore plus de mouvement à la scène et crée un véritable effet spectaculaire.

    KK


    • Commentaires Blogger
    • Commentaires Facebook

    2 commentaires:

    1. Magnifique réalisation, très dynamique ont s'y croirait!

      RépondreSupprimer

    Item Reviewed: Porte-avions USS Enterprise à Midway, 1942 au 1/350e. Une conversion accessible du Hornet Trumpeter comble le vide. Rating: 5 Reviewed By: Hervé Brun
    Scroll to Top