728x90 AdSpace

kits discount
  • Dernières nouvelles

    lundi 31 juillet 2017

    Comparatif Junkers Ju 87B/R au 1/72 : Le montage des boîtes

    Les 6 Ju 87 Stuka au 1/72 au pas à pas. Complément au magazine COCARDES n°9.



    Par Marc Viotto. 

    Posés sur plan


    Pour ce comparatif j’utilise les plans de Kagero, celui de Wikipedia n’est pas mal non plus.
    Heller. Il manque 8mm à la longueur du fuselage… No comment…
    Revell. Le fuselage a la bonne longueur, les ailes sont très bonnes en corde et envergure.
    Airfix 1978 Le fuselage est un brin trop long (moins de 1mm) devant la verrière. Pour les ailes, si l’envergure est bonne la corde est un peu trop importante.
    C’est à nouveau très bon chez Fujimi pour le fuselage Pour les ailes si l’envergure est bonne la corde est trop faible à l’emplature, elle redevient normale à l’extrémité.
    Le fuselage Italeri est trop long de 2mm, c’est sur la verrière qu’est le défaut. Pour les ailes on retrouve le même défaut que pour la maquette Fujimi
    Airfix 2016 nous propose des éléments aux bonnes dimensions, fuselage comme ailes.
    Mêmes remarques pour Zvezda, c’est très bon.
    A part chez Fujimi où la corde et l’envergure sont trop faibles, les empennages horizontaux sont bons partout.
    Globalement, à part Heller, les maquettes de Ju 87B sont, à priori, bonnes. Seront montées pour ce comparatif Revell, Airfix 1978, Fujimi, Italeri, Airfix 2016 et Zvezda.

    Le poste de pilotage


    Revell propose 6 pièces assez fines, un siège pilote avec les harnais gravés, un tabouret pour le radio, un bloc radio, un manche à balai basique. Revell propose aussi une représentation assez simple du moteur, une bonne base pour qui souhaiterait détailler et faire un diorama.
    4 pièces chez Airfix 1978, c’est beaucoup plus simple, le tabouret du radio est moulé avec le plancher mais il manque la structure tubulaire au-dessus du bloc radio. Le plastique étiré contribuera à combler ce manque. On rajoutera les harnais.
    Fujimi est un peu plus généreux, 6 pièces composent le poste de pilotage. Il faudra cependant créer de toute pièce les boîtiers radio qui n’existent pas… A nouveau on rajoutera les harnais.
    6 pièces aussi chez Italeri, c’est assez bien fait, les harnais sont sur le siège.
    L’intérieur, chez Airfix 2016, est traité d’une manière très originale, le plancher est solidaire de longerons et vient se coller sur la partie centrale de l’intrados. Deux jolis sièges sont proposés pour le pilote, avec ou sans harnais. Les consoles latérales sont réalisées en deux jolies pièces. C’est complet.
    Zvezda grave les consoles à l’intérieur des demi-fuselages, c’est joli aussi. Le plancher est solidaire de la partie centrale de l’intrados, les harnais sont gravés sur les sièges.
    Revell, Airfix, Fujimi et Zvezda proposent un décalque pour le tableau de bord, Italeri et Zvezda (option) proposent des instruments gravés, Dry Brush obligatoire…
    Allez, RLM 02 partout avec le tableau de bord noir. Quelques pointes de noir et on passe à autre chose…
    Une petite remarque intéressante, les sièges Airfix 1978, Airfix 2016 et Zvezda sont moulés sans plaque de blindage, ce qui est conforme à la réalité, Revell, Fujimi, et Italeri les proposent  avec… En réfléchissant bien, ces trois dernières marques proposent aussi une version D/G qui sont équipés de ces sièges blindés. Vous avez dit économies ?

    Verrières


    Laissons sécher le poste de pilotage et attaquons les vitrages. Pour que tout aille bien je peins trois couches de peinture, une RLM 02, une noire pour opacifier et une couleur camouflage. Sur une maquette comme le Stuka, vu le grand nombre de montants, on va s’y prendre dès à présent.
    Les verrières sont monobloc chez Revell, Airfix 1978 et Zvezda. Fujimi, Italeri et Airfix 2016 offrent la possibilité de monter tout ouvert. Je ne choisirai pas le système Airfix 2016, bizarre. Les montants chez Airfix 1978, Fujimi et Italeri sont mal placés ou incomplets. Les plastiques utilisés pour ces pièces sont de qualité et transparents. Étonnant, la verrière Zvezda est molle…

    Hélices


    Bien que l’on puisse les assembler  au fuselage plus tard, on montera les hélices maintenant si on peint au pinceau.
    Revell donne une hélice en une pièce ce qui facilite grandement le montage. Hélas si la casserole est parfaite en forme et en dimension, les pales sont celles de la version B-1. Aïe. J’ai choisi de sacrifier un D/G de la même marque en récupérant les pales conformes de cette boîte (ce n’est pas une grosse perte, le D/G Revell est loin d’être parfait). On coupe les pales au raz de la casserole dans les deux cas et, avec beaucoup de patience et de soin, on recolle les pales du D à la place de celles d’origine.
    Airfix 1978 nous offre une monstruosité, pales trop larges et trop épaisses… La casserole est bonne.
    L’hélice Fujimi est très bien.
    Si l’hélice Italeri est convenable au niveau des pales il n’en est rien pour la casserole qui est vraiment hypertrophiée. Ce détail se voit vraiment quand on la pose à côté des autres. Peinte en rouge elle ferait nez de clown…
    L’hélice version B-1 proposée par Airfix 2016 est excellente autant pour les pales que pour la casserole, plus ronde que celles des versions ultérieures.
    RAS pour l’hélice Zvezda, c’est parfait.
    Dans tous les cas pales RLM 70, les casseroles seront à peindre en fonction de la décoration prévue.

    Cliquez pour visionner toutes les maquettes montées.

    Fuselage


    Rien à dire sur les pièces proposées par Revell, Fujimi, Airfix 2016 et Zvezda qui sont conformes. Airfix 1978 nous propose un capot moteur trop massif et carré, Italeri a quelques erreurs de dimension gênantes. Les échappements sont bons partout, sauf chez Revell où ils sont trop discrets et chez Airfix 1978 où ils sont trop visibles. Le traitement du radiateur est bien vu chez Fujimi, Italeri, Airfix 2016 et Zvezda. Airfix 1978 et Revell laissent un espace assez disgracieux. Le radiateur Airfix 1978 manque cruellement de relief. Les prises d’air sont de deux types : à section circulaire pour les tempérées, rectangulaire pour les tropicales, attention au choix de la décoration. Il faudra ouvrir la prise d’air chez Airfix 1978. On pourra rajouter la vitre de visée du pilote sous le capot moteur chez Revell, Airfix 1978 et Fujimi.

    Ailes


    Pensez à percer les trous correspondant aux armements et accessoires que vous devrez monter au final. Attention à ne pas ouvrir les 4 trous de 2 mm de diamètre proposés par Airfix 2016, ils servent à un éventuel socle… A noter que seuls Italeri, Airfix 2016 et Zvezda nous proposent le phare dans l’aile. Les volets sont séparés chez Airfix, solidaire aux ailes dans les autres cas. Le choix de l’instant de l’assemblage de ces deux parties ne dépend que de vous. Fujimi, Italeri et Airfix 2016 proposent des contrepoids. Montage classique en trois pièces principales sauf chez Revell qui en propose quatre. Pas de soucis pour peu que l’on soit soigneux.
    On assemble les ailes au fuselage et on commence à peindre le camouflage. Je décris mes choix à la fin.

    Les trains d’atterrissage 


    Seuls Revell et Airfix 1978 ne proposent pas les trompettes de Jericho. Les pantalons et les roues Airfix 1978 sont ridiculement petits. Les roues Italeri sont trop faibles en diamètre. Ailleurs tout est bon. Airfix 2016 nous propose des pneus « au sol » ou « en l’air ». Bonne idée, mais… l’écrasement est trop exagéré et je trouve que les pneus « au sol » semblent crevés !
    Armements et accessoires
    5 bombes pour le B-1 plus deux réservoirs pour le R, tous les fabricants proposent ces configurations. Attention, il n’est pas possible de réaliser un R avec la boîte Airfix proposant le B-1, l’hélice ne convient pas. Les aérofreins sont bien partout sauf chez Airfix 1978 où ils sont massifs. Les bombes sont utilisables partout. La nouvelle maquette Airfix est remarquable au niveau des détails pour la baie de la bombe centrale, le support de la bombe est là, les systèmes de largage (différents selon la taille de la bombe) aussi, on en vient presque à regretter de mettre une bombe là…

    Décorations


    J’ai choisi, pour la maquette Revell, une décoration célèbre mais dont les différentes interprétations sont sujettes à caution. Il existe plusieurs avions de la 6. Staffel du II./StG 2 ayant porté, en Afrique, le fameux serpent sur le fuselage. C’est sur un film de propagande qu’apparut le premier avion décoré ainsi. Max Abt s’est engouffré dans la brèche et nous a proposé un avion entièrement RLM 71, peu probable… ESCI déclina la décoration en sable taché vert sans aucune indication de plus.  Dans les années 90/2000 la marque Tchèque Tally Ho donna l’avion avec un camouflage 78/79/80 à mon humble avis peu probable. J’ai eu, grâce à Jean Claude Mermet, accès à deux photos d’avions au serpent (dont une est publiée dans le magazine). En regardant ces photos on constate un camouflage 3 tons similaires sur deux avions différents (T6+BP, T6+JP). De là à dire qu’il y a eu un schéma standard… Il faut savoir que beaucoup d’avions de combat allemands sont arrivés en Afrique du nord vêtus d’un très seyant camouflage européen fort peu adapté au désert. Les aviateurs teutons, par soucis de camouflage efficace, ont récupéré sur le terrain ce qu’il y avait c'est-à-dire de la peinture Italienne. Pour obtenir ce joli camouflage on fait comme les allemands, on peint d’abord le schéma standard RLM 70 (Hobby Color H65), RLM 71 (H65) RLM 65 (Xtracolor X202) puis on barbouille le sable italien (Lifecolor UA 112 Nocciola Chiaro) suivant un patron précis pour le côté gauche du fuselage, possible pour le reste de l’avion. Je voulais utiliser la planche Tally Ho 72005 mais les décalques se sont révélés d’une extrême fragilité. Je me suis rabattu sur la planche Abt n°26 qui s’est montrée parfaite à tous les sens du terme. C’est donc le T6+FP qui a été retenu ici. Schéma possible, je suis quasiment certain des couleurs utilisées. Certains profils donnent les parements rouges du serpent sable… On reste dans le domaine du possible.

    La maquette Airfix 1978 a été décorée à l’aide de la planche de la boîte, je n’avais sincèrement pas envie d’utiliser une belle planche sur une maquette aussi médiocre. La décoration correspond à un avion de la 239 Sq 97 Gr, basé à Lecce en avril 1941. Schéma standard 70/71/65 avec bandes blanches et jaunes. Les motifs sont un peu empâtés mais tout à fait utilisables. La décoration est originale.

    Pour le kit Fujimi c’est à nouveau Abt qui est mis à l’honneur. C’est l’avion de H.U. Rudel en 1942 qui est représenté. Contrairement à ce que dit Abt c’est à nouveau le camouflage standard 70/71/65 qu’il faut appliquer. Pas de bande ni de bout d’aile jaune, les marques tactiques ayant été appliquées plus tard. Les deux configurations existent cependant.

    C’est aussi la planche de la boîte que j’ai utilisé pour le kit Italeri. C’est la version tropicale de la 2./StG 3 au camouflage 78/79 que j’ai choisie. Mon vieux pot Authentic Color Humbrol RLM 79 étant fini je me suis penché sur le site de l’IPMS Stockholm qui m’a indiqué la référence XF-52 Tamiya. En comparant avec la teinte proposée par Humbrol on constate qu’il n’y a aucun rapport entre les deux couleurs. Vous avez dit authentique ? Pour le RLM 78 j’utilise une peinture introuvable : Gloy A 351. ATTENTION, la notice Italeri peut induire pas mal de gens en erreur, l’ordre des lettres est identique des deux côtés. Décoration A : S1+HK, B : T6+IR, C : A5+HL. Il me semble que les motifs sont un brin sous dimensionnés.

    Pour la maquette Airfix 2016, j’ai utilisé une planche Propagteam 72-015/03. Je ne trouvais pas les décorations Airfix excitantes, j’avais cette planche en stock, le mariage était obligatoire… Une belle gueule de requin sur un avion connu (il me semble que Fujimi avait proposé cette décoration) du III./StG 77 en 1940. Camouflage 70/71/65 classique. Les motifs sont très fragiles mais supportent bien les assouplissants absolument nécessaires pour coller aux échappements. A noter que cette planche a été dessinée pour la maquette Heller… Je n’ai rien dit.

    A nouveau une décoration proposée par Abt pour la maquette Zvezda (j’aurai utilisé toute la planche comme ça…). 5e Staffel du II./StG 2 en 1940.  Juste pour démontrer la qualité de ces décalcomanies il suffit de regarder le dessin du pingouin, magnifique…
    Les Svastika proviennent encore d’une planche Abt (n°10) pour les maquettes Fujimi, Italeri et Zvezda. Ce sont celles de 8mm qu’il faudra utiliser. La Revell provient de la planche Tally Ho et la Airfix de la Propagteam.

    Ces montages sont très intéressants car on voit bien l’évolution de notre loisir au travers de ces kits, ainsi que la philosophie des divers fabricants.

    Précédent
    Ceci est l'article le plus récent.
    Article plus ancien
    • Commentaires Blogger
    • Commentaires Facebook

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Item Reviewed: Comparatif Junkers Ju 87B/R au 1/72 : Le montage des boîtes Rating: 5 Reviewed By: Hervé Brun
    Scroll to Top