728x90 AdSpace

kits discount
  • Dernières nouvelles

    jeudi 28 septembre 2017

    Comparatif Republic P-47D Bubbletop au 1/72 : montage des boîtes

    Pessac, Octobre 2017. Jean ROBERT a présenté une série de P-47D au 1/72 permettant de visionner les différences entre les maquettes...

    Les 6 P-47D Bubbletop au 1/72 au pas à pas. Complément au magazine COCARDES n°10.

    Par Marc Viotto.


    Hélices

    Cet élément a beaucoup d’importance car c’est franchement visible sur cet avion.
    Hasegawa propose une hélice qui ressemble à la Curtiss Electric C542S-A6. Si les pales correspondent au type cité il n’en est rien des pieds de pales qui n’y ressemblent pas du tout. Il faudra prévoir le remplacement de cette pièce par une autre conforme.
    FROG nous donne une excellente représentation de la Curtiss Electric C542S-A114 paddle blades
    Jo-Han offre une Hamilton Standard à première vue fort correcte.
    On a le choix, chez Academy, entre une bonne hélice Hamilton Standard et une Curtiss Electric C542S-A6 ayant les mêmes défauts et qualités que la Hasegawa…
    Encore une Curtiss Electric C542S-A114 paddle blades chez Revell, c’est bien fait.
    Au choix aussi chez Tamiya : une Hamilton Standard et une Curtiss ElectricC542S-A114 paddle blades pas mal…
    Pour Hobbyboss, deux hélices sont dans la boîte, une Hamilton standard basique (voir Jo-Han) et une Curtiss Electric C-632S paddle blade 836-14C-2 pas vilaine.

    Pour résumer les choses en ce qui concerne les hélices Curtiss Electric et sans trop entrer dans le détail, il a existé trois types de cette marque utilisés sur les P-47 de tous types : Pales étroites (Hasegawa, Academy), Paddle blade (Frog, Revell, Tamiya) et Asymetric utilisée sur les versions N, les A6 étaient généralement montées sur les Razorback. Attention, certaines hélices, montées en usine (un type d’hélice par lot) pouvaient être remplacées sur le terrain, une photo est donc nécessaire pour valider ça. Il existe une jolie Curtiss Electric C542S-A6 dans la boîte Tamiya du Razorback…
    Le choix de l’hélice dépend de celui de la décoration. La liste détaillée est donnée dans l’excellent hors série du fana.

    Passent sur la table de travail les maquettes Hasegawa, Frog, Jo-Han, Academy, Revell 2002, Tamiya. Ayant déniché un Hobbyboss trop tard il ne sera pas monté.

    Posés sur plan

    C’est le très bon plan proposé par Aerodata qui servira de base à ce comparatif. Les plans du magazine COCARDES seront publiés lors du comparatif P-47 Razorback ultérieur.

    Hasegawa
    Fuselage : La longueur est bonne, la partie arrière semble un brin fluette, la sortie d’air sous le fuselage est trop en avant (2mm)
    Ailes : Il manque 2mm d’envergure, la corde de l’aile se réduit trop vite de l’emplature au saumon.
    Empennages horizontaux : Il manque 1mm sur l’envergure
    FROG
    Fuselage : Parfait, ça colle au plan. Juste un petit défaut, l’ouverture du capot moteur semble trop importante
    Ailes : C’est à nouveau excellent.
    Empennages horizontaux : A nouveau c’est parfait.
    Jo-Han
    Fuselage : Pas de gros problèmes de formes, quelques epsilons sur l’ensemble dérive gouvernail mais rien de sensible.
    Ailes : C’est très bon.
    Empennages horizontaux : Un brin sous dimensionné.
    Academy
    Fuselage : Il manque 1mm de hauteur à la dérive, la sortie d’air est trop avancée de 1mm.
    Ailes : Il manque facilement 3mm à l’envergure, 1mm à la corde
    Empennages horizontaux : Il manque 3mm à l’envergure.
    Revell
    Fuselage : Gros soucis avec le fuselage Revell : il a trop d’embonpoint (facilement 1mm de trop en hauteur) et, si l’on positionne la verrière à sa place sur le plan la dérive est trop en arrière de 2mm. Rageant.
    Ailes : C’est excellent pour une aile de D-30.
    Empennages horizontaux : C’est excellent.
    Tamiya
    Fuselage : Vraiment très bon.
    Ailes : Excellent.
    Empennages horizontaux : Parfait.
    Hobby Boss
    Fuselage : Un peu long, l’antenne est située 2mm trop en avant.
    Ailes : L’envergure est un brin trop importante (1mm), la corde est parfaite.
    Empennages horizontaux : Corde bonne mais envergure un peu longue à cause d’une extrémité fausse.
    Les maquettes présentées ici ont peu ou pas de défauts de formes et de dimensions, les proportions sont en général respectées. Seul Revell gâche son modèle par un fuselage raté.

    Cockpit

    Naturellement c’est la première chose qu’on attaque dans le montage d’une maquette.
    Un siège accolé à un début de plancher, chez Hasegawa, un tableau de bord en décalcomanie à appliquer sur une pièce trop petite, c’est grandement insuffisant. On comblera les vides en s’inspirant des nombreuses photos disponibles sur le net. Le moule date des années 70, ne l’oublions pas.
    Même chose chez FROG sauf que là, en plus, le tableau de bord est absent. On revoit le siège, on complète l’intérieur avec la planche de métal photodécoupé Eduard Zoom SS108.
    Un siège et c’est tout, Jo Han nous propose un vide sidéral dans son poste de pilotage. A nouveau on fera appel à de la photodécoupe pour le siège et pour le tableau de bord, ici j’ai utilisé la planche proposée par Graphy Air dans sa référence DECALS n°3. Le reste sera traité en plaque de plastique de 0.5mm.
    Dans ces trois premiers cas on ajoutera un manche à balai réalisé en plastique étiré et, si on a le courage, un collimateur.
    5 pièces sont proposées par Academy pour le poste de pilotage, c’est une bonne base qui ne demande qu’à être complétée.
    5 pièces chez Revell aussi. C’est très fin et bien mieux conçu que chez les Coréens, on constate que les harnais sont moulés sur le siège.
    Tamiya nous propose, en 9 pièces, un intérieur complet, une référence vraiment. C’est très fin et complet, rien à rajouter sinon les harnais…
    Dans la maquette Hobby Boss le cockpit est intégré au fuselage. Le tableau de bord est inexistant, pas de viseur, un manche à balai à compléter…
    La couleur principale est le fameux Interior Green. Pour ma part j’utilise la peinture Xtracolor qui semble bien correspondre à la réalité.

    Moteurs

    Avant d’attaquer cette partie importante de l’avion, le R-2800 est énorme, on peindra en Zinc Chromate l’intérieur des capots.

    Hasegawa nous propose deux pièces pour cet ensemble. C’est assez convenable et fin mais il manque la représentation des bossages si caractéristiques sur le réducteur.
    Une seule pièce pour FROG mais là le réducteur y est. Une peinture judicieusement passée donnera l’impression de profondeur requise. Il manque la plaque courbée sous le moteur, à faire en carte plastique
    Deux pièces sont proposées par Jo-Han, la première rangée de cylindres n’a pas les tiges de culbuteur, on fait alors marcher le plastique étiré.
    Academy propose deux pièces aussi, les bossages du réducteur sont à peine amorcés.
    Trois pièces sont dans la boîte Revell, le réducteur est à part, il est spécifique à la version D, Revell ayant produit le P-47M précédemment le réducteur était différent pour cette version.
    Tamiya propose trois pièces aussi, c’est fin et très joli.
    Deux pièces pour Hobby Boss, le réducteur est correctement représenté avec ses deux gros bossages mais il manque les tiges de culbuteur.

    Gun métal partout, réducteur gris clair, plaque sous le moteur zinc chromate.

    Remarque préliminaire concernant la maquette FROG. Les lignes de structure sont toutes représentées en relief assez lourd. Il est absolument nécessaire de les affiner voire de les faire disparaître complètement. On regravera au moins les limites volets/ ailes, ailes/aérofreins et les pétales derrière le capot moteur. Les plus courageux referont complètement la gravure. C’est très long mais le résultat peut être sympa. Je l’avais fait sur une conversion en P-47M mais là j’avais le temps…

    Fuselages

    Pour la maquette Hasegawa j’ai assemblé les demi fuselages en enfermant le poste de pilotage. L’ensemble dérive-gouvernail se trouvant sur le demi fuselage gauche la séparation suit une ligne de structure, c’est le seul point qu’il faudra surveiller pour que l’assemblage soit parfait. Le capot moteur sera monté après peinture, le moteur et l’hélice viendront compléter tout ça bien plus tard.
    FROG nous impose de monter le moteur et l’hélice dans les demi fuselage. Il faudra faire attention lors de la peinture. Aucun problème, ça s’ajuste très bien.
    Jo Han nous propose quelque chose d’assez compliqué à cause du fait que deux versions sont réalisable avec cette maquette, en travaillant soigneusement on arrivera à quelque chose de correct. Le mastic est obligatoire pour ne pas avoir d’espace béant entre la pièce 5 et le bas du fuselage. On pourra monter les pièces 39, 40 et 41 (moteur et axe de l’hélice) après les avoir peintes et la n°42, l’hélice venant plus tard.
    Le montage chez Academy est similaire à celui d’Hasegawa, on s’en serait douté. Attention, il vaudra mieux coller le tableau de bord à un demi fuselage plutôt qu’au plancher, un espace énorme sera généré sinon. Comme pour Hasegawa moteur et capot seront traités plus tard.
    Chez Revell c’est assez compliqué, même bien ajusté, le cockpit gène lors de l’assemblage des demi fuselages. Il faudra, en plus, ne pas oublier l’antenne qui, pour respecter sa position à droite, bénéficie d’un système de montage un brin complexe. Moteur et capot seront montés ultérieurement.
    Aucun problème chez Tamiya, le montage se fait sans accroc, 4 pièces sont nécessaires, je n’ai pas compris pourquoi une telle complication. Il suffira d’être soigneux. Le moteur et le capot seront montés plus tard.
    Très facile chez Hobby Boss le fuselage est déjà monté. On repositionnera cependant l’antenne. Il faudra faire disparaître la ligne en relief raccordant les ½ fuselages
    Mis à part pour les maquette Revell et Jo-Han cette étape n’a nécessité aucun mastic.

    Library of Congress - Public Domain.


    Ailes

    Avant d’assembler les ailes il faudra aménager les baies de trains pour les maquettes Hasegawa et FROG. Ils sont à créer entièrement chez Jo-Han où le vide, à cet endroit, est comme celui du cockpit, sidéral…
    4 pièces chez Hasegawa, le montage est classique et ne nécessite pas de mastic.
    Même chose chez FROG, 4 pièces qui s’assemblent très bien. Il faudra boucher, à l’intrados, les rainures entre l’aile et les mitrailleuses.
    Trois pièces principales chez Jo-Han, il ne faudra pas oublier de mettre les mitrailleuses en place et de cloisonner les baies de trains avec de la carte plastique avant de fermer tout ça.
    A nouveau 4 pièces chez Academy, les baies de trains sont cloisonnées et détaillées (assez bizarrement) mais les cloisons verticales sont à fleur du bord, il faudrait les repousser plus à l’intérieur des ailes, gros travail pas forcement nécessaire. Les mitrailleuses sont trop courtes et mériteraient d’être remplacées.
    4 pièces pour Revell, les baies de trains sont parfaites et les mitrailleuses sont, pour la première fois, représentées parallèles au sol, correct.
    Chez Tamiya c’est le luxe, 9 pièces, 5 à droite, 4 à gauche. Les petites plaques A33, A21 et A22 sont spécifiques à la version Bubble Top. Aucun souci, les assemblages sont parfaits et la position des mitrailleuses par rapport au sol aussi, ces dernières, pour les deux plus longues, ce sont des pièces séparées.
    Pour Hobby Boss, les ailes sont monobloc. Je suis sceptique en ce qui concerne le montage sur le fuselage. Il faut forces pour les assembler… Les baies de trains sont légèrement détaillées mais les cloisons sont, comme chez Academy, à fleur du bord. Les mitrailleuses sont horizontales.

    On assemble les empennages horizontaux à ce stade.

    On monte les ensembles moteurs/capots et on attaque la peinture (sauf pour la maquette Hasegawa dont la peinture jaune et noire du capot nécessite que ce dernier reste désolidarisé du fuselage).
    Pour Hasegawa on montera le moteur dans le capot et on met de côté.
    Pour Jo-han on assemble le moteur sans oublier l’axe de l’hélice, on le colle dans le fuselage et on pose l’anneau frontal.
    Petit souci chez Academy, si on monte le moteur et l’axe de l’hélice tel que conseillé dans la notice ce dernier aura tellement de jeu qu’il rentrera dans le moteur. Pour corriger ce défaut j’ai collé sur le fuselage, derrière l’hélice, une épaisseur de 2mm de carte plastique, c’est parfait. La plaque courbe sous le moteur est mal placée.
    Grosse colère pour l’assemblage du moteur dans son capot chez Revell, ça ne rentre pas. Il faut gratter sur tout le tour l’extérieur des cylindres jusqu’à obtenir la dimension qui va bien. C’est rageant.
    L’assemblage de cette partie chez Tamiya est sans soucis, ouf…
    Il manque la plaque courbe sous le moteur chez Hobby Boss.
    La peinture se fera maintenant, les teintes choisies seront décrites dans la partie décoration.

    Verrières

    Bonne qualité de plastique chez tous les fabricants, le pare brise est trop large chez FROG, un peu trop étroit chez Academy, la bulle proposée par Jo-Han est trop large et trop bombée. Ailleurs c’est bon.

    Trains d’atterrissage

    Pour Hasegawa et Tamiya rien à dire, c’est très bon, un bémol pour les trappes de trains aux variations d’épaisseur non respectées chez Hasegawa, les pneus sont striés. Les jambes de train sont trop longues chez la maquette Academy. Les jantes sont de type pleines chez Hasegawa et Academy, pleines ou à rayon chez Tamiya. La décoration choisie pour la maquette Hasegawa nécessitant des jantes à rayons j’ai utilisé dans ce cas les pièces situées sur la planche de photodécoupe Graphy Air, pas évident. Chez FROG les compas d’amortisseurs sont pleins, on arase et on remplace par des pièces de la planche Eduard Zoom utilisée précédemment, les roues sont bof, les trappes de trains sont blindées mais respectent les variations d’épaisseur. C’est simpliste chez Jo-Han mais acceptable. Revell nous propose des pièces remarquables en détails et en finesse mais il manque 2mm aux jambes de trains, les roues ont des jantes à rayon. Les détails sont assez lourds chez Hobby Boss pour les jambes de trains, les roues sont à flasque plat. Le pneu de la roulette de queue est à section ronde alors qu’elle devrait être à section carrée… Dans tous les cas jambes et jantes Humbrol 56, vérins 11, dépressions dans les jantes à rayons noires.

    Décorations

    La maquette Hasegawa s’est vue parée de la très belle décoration du P-47D-28-RE du Major Glenn Eaglestone, 353 FS 354 FG, 9 AF en 1944. L’alu est la référence 11 de chez Humbrol (pot neuf et ancienne fabrication), l’Olive Drab 41 est le Aeromaster ref 9040. J’ai utilisé la planche de décalcomanie Abt n°110. Les dessins sont excellents, les décalcomanies collent très bien, j’ai cependant un doute sur la taille des cocardes. Il faudra les détourer au plus près afin que le vernis n’apparaisse pas. Les anti-glarepanels proposés en noir par Abt se verront repeints en Olive Drab 41.
    Autre décoration proposée par Abt pour la maquette FROG, la n°2.  Un P-47 D-30-RE, 2e escadrille du GC Lafayette en 1945. A nouveau les anti-glarepanels sont Olive Drab 41. Une erreur, le V (9VoQ) devrait faire la même taille que les autres codes c'est-à-dire 8mm. A mon avis les cocardes d’ailes devraient avoir un liseré jaune comme sur tous les avions français post 1942.
    A nouveau Abt pour la maquette Jo-Han, la planche n°46. Décoration originale d’un appareil brésilien, un P-47 D-25-RE utilisé en Italie, 1e grupo de caça, pilote Col. Nero Moura. Camouflage Olive Drab 41, Neutral Grey 43 (Aeromaster 9043).
    J’ai choisi, pour la maquette Academy, la décoration portée par le 10 000e P-47 à sa sortie d’usine en septembre 1944. Décalcomanies MSAP. J’ai tenté les peintures Metalcote Humbrol, pour voir. Parfait mais très fragile j’ai fait des retouches qui ont un peu gâché le résultat.
    La maquette Revell porte les couleurs françaises, c’est une planche de décalcomanies FROG qui a été utilisée. Schéma Olive Drab, Neutral Grey. Je n’ai pas posé les bandse des poches car j’ai une photo représentant cet avion sans. Le rouge brique utilisé est douteux, le blanc est un brin transparent. Les décalcomanies collent très bien. P-47D-28-RE
    J’ai utilisé une des décorations de la boîte pour la maquette Tamiya, la A. C’est un  P-47D-25-RE du 84 FS, 78 FG basé à Duxford en 1944. Belle décoration avec un capot moteur orné d’un magnifique damier. J’ai voulu expérimenter la machine à peindre les damiers de marque SvFK sortie en 1978 et dont les résultats étaient annoncés comme prometteurs. Vu la difficulté de mise en œuvre de ce système je me suis rabattu sur les décalcomanies proposés par la boîte et le résultat me plait bien.

    Référence pour les hélices...

    Hélices (bis repetita placent...)

    Posées en fin de montage pour 5 des 6 modèles, elles sont du type Curtiss Paddle blade pour les maquettes Hasegawa (récupérée dans la boîte Tamiya), FROG et Revell, Hamilton Standard pour les kits Jo Han (manque de détail au pied des pales), Academy (vu le type ça aurait dû être une Curtiss paddle blade, désolé…) et Tamiya. A part celle proposée par Jo-Han, les hélices utilisées ici sont en général, bonnes.


    Charges externes

    Sous les ailes uniquement chez Hasegawa, bombes et gros bidons, c’est pas mal.
    Pas le choix chez FROG, des bombes anglaises à mettre sous les ailes.
    Mêmes possibilités chez Jo-Han que chez Hasegawa, c’est fin.
    Bombes et/ou bazookas sous les ailes avec choix de bidons en position centrale, c’est joli chez Academy.
    Bidons (petits) ou bombes sous les ailes, bidon central « valise » chez Revell, pas mal.
    Sous les ailes, en position extérieure, bidons ou bombes, en position interne des bazookas, sous le fuselage un bidon valise. Tout est parfaitement réalisé, c’est du Tamiya
    Hobby Boss propose un bidon central « valise » deux bidons grande contenance et deux bombes « bizarres ».

    Derniers détails

    On pose les tubes de Pitot, les mitrailleuses, les feux d’ailes sur les maquettes où ce sont des pièces rapportées. On remplacera le Pitot chez FROG par une pièce en plastique étiré, c’est nécessaire, je le changerai après avoir pris les photos sur mon kit…

    Visionner les photos des avions terminés.



    Précédent
    Ceci est l'article le plus récent.
    Article plus ancien
    • Commentaires Blogger
    • Commentaires Facebook

    1 commentaires:

    1. Concernant le kit de Revell, effectivement le fuselage est disproportionné surtout quand on le compare avec celui de Tamiya. L'emplanture de l'aile est trop basse donnant ce ventre trop bas et le train trop court. Ce défaut est quasiment impossible à corriger sans chirurgie lourde et hasardeuse. Mais une fois monté, difficile de voir ces défauts sans avoir le Tamiya à côté.

      RépondreSupprimer

    Item Reviewed: Comparatif Republic P-47D Bubbletop au 1/72 : montage des boîtes Rating: 5 Reviewed By: Hervé Brun
    Scroll to Top