728x90 AdSpace

kits discount
  • Dernières nouvelles

    lundi 18 décembre 2017

    Comparatif Messerschmitt Me 262A au 1/72 - 8 Classic comparées

    Montage simultané des 8 Messerschmitt Me 262 Classic au 1/72

    Par Marc Viotto
    Complément au magazine COCARDES n°11


    Ce fichier est téléchargeable et imprimable au format PDF via le lien ci-dessous
    Télécharger !

    Sur mon établi je garde les kits Jo-Han, Frog, Matchbox, Hasegawa, MPM, Revell, Academy et Airfix.

    Sur le plan

    J’utilise le plan de COCARDES 11. Les maquettes Jo-Han et FROG collent au plan sauf pour les empennages horizontaux qui manquent de surface à cause d’une flèche trop importante ainsi que pour la Matchbox dont le capot devant la verrière est trop arrondi. On constate que le Airfix est un peu court devant le pare-brise, MPM a une envergure trop importante de 2mm. Pas de quoi s’énerver, globalement c’est bon.

    Montage

    On débutera en rectifiant les empennages horizontaux des trois anciens. Pour ça on découpera, dans une plaque de plastique (Evergreen Plasticard par exemple) de 0,5 mm une pièce en sifflet qu’on collera au bord d’attaque. Après cela masticage et ponçage seront les principaux savoir-faire à mettre en œuvre. C’est assez long mais le résultat en vaut la chandelle.

    Le fuselage

    ATTENTION : sur les fuselages Matchbox et Revell il faudra découper le bouchage optique cachant les baies de trains, cette opération sera nécessaire pour les kits ne permettant pas de voir la baie avant. Rien de difficile... On supprimera, sur la maquette FROG, la représentation de la plaque de blindage.

    On s’attaque au poste de pilotage et là on trouve de tout, de rien ou presque. On passe à plus que le nécessaire. La référence se situe entre Airfix et Academy mais c’est assez compliqué. A mon avis, le nirvana du maquettiste est un dosage comportant le maximum de simplicité et d’exactitude. Dans ce cas, le plus proche est obtenu par la maquette Revell. Quand cette maquette est sortie et en prévision de montages futurs, j’ai demandé à un collègue de me réaliser un moule en silicone pour copier le poste de pilotage et l’aménagement des baies de trains ainsi que celle représentant l’aménagement de la baie avant. L’utilisation de ce dernier ne m’a posé aucun problème, j’ai sorti quelques pièces en résine. J’ai ainsi meublé les habitacles et les baies de trains des maquettes FROG, Matchbox, Jo Han et MPM. A posteriori, je regrette de ne pas les avoir utilisées pour la maquette Hasegawa qui manque de détails dans les baies de trains et dont le logement de la roue avant n’est pas creusé. Ce sera pour la prochaine…

    Pour les sièges je ne me suis pas trop pris la tête et j’ai utilisé ceux des boîtes, sauf pour le Matchbox pour qui j’ai utilisé le second de la boîte Jo-Han. Peints et équipés de leurs harnais c’est bien suffisant. Pour les planches de bord qui manquaient dans certains kits (les anciens), j’ai utilisé des planches de métal Eduard (manque de largeur) et des récupérations Heller. On peindra le poste de pilotage en RLM66, j’utilise le Xtracolor. Il faudra réaliser les manches à balai pour les trois anciennes.  Pour les baies de trains c’est un brin plus compliqué alors j’ai demandé son avis à Jean-Claude Mermet, expert ès-Luftwaffe, qui m’a répondu très gentiment :

     « Je pense que pour ne pas se tromper sur les baies de train, il faut les considérer “alu” à partir du WNr 110550, de même que la série entière 500xxx.
    Attention toutefois, les WNr 130xxx sont les premières séries... donc avec les baies de train peintes. »

    Donc RLM66 ou alu, au choix. L’assemblage de tout ça ne pose guère de problème, les clones de Revell s’adaptant parfaitement. Les fuselages s’ajustent sans problème, les gouvernails sont des pièces à part chez MPM et Airfix, attention à l’ajustage chez les Tchèques et au dégrappage chez les Anglais. En ôtant la pièce de la grappe un petit morceau du tab est resté sur la grappe, j’ai donc refait une pièce qui m’a permis de transformer la maquette pour en faire le 5 jaune… Les postes de pilotage seront montés après pour les marques utilisant le système Revell ainsi que pour l’Academy, pour les autres c’est avant.

    On n’oublie pas de lester tout ça (10/15 gr) et on passe à autre chose.

    En montant le capot des mitrailleuses sur le fuselage Academy on note que le nez de ce dernier est trop imposant, la position des canons supérieurs est trop haute. A part essayer la greffe d’un capot Hasegawa je ne vois pas de solution. Hélas cette belle maquette, en apparence, voit sa silhouette altérée par un nez trop gros...

    Les ailes

    Pour les plus courageux on cloisonnera les baies de trains. Pour ça, carte plastique et réglet. MPM nous propose un aménagement à base de métal photodécoupé. J’ai fait et j’ai mis un temps fou à ajuster tout ça, grattage, ponçage, tout ça car MPM a fait son travail comme si les pièces Heller n’existaient pas, rageant mais on y arrive. Très difficilement, mais le résultat en vaut la peine.

    FROG propose de monter deux plaques 5 et 6 à l’intrados. Il faudra prévoir une bonne lime pour les ajuster correctement. Je reviens sur la maquette MPM qui m’a posé de gros soucis à ce niveau-là. Le plan nous propose une découpe de la pièce 15 Heller avec des côtes qui ne correspondent à rien. A l’avant il faut gratter jusqu’à la ligne de structure et mesurer puis adapter l’arrière. C’est long et fastidieux mais, heureusement, le plastique Heller se travaille bien. C’est lassant aussi sachant qu’il va falloir diminuer sensiblement la distance entre les plans verticaux des fuselages pour que les ailes puissent se monter correctement sinon on jette le kit. Par contre le plastique MPM est excessivement dur à travailler. Ne dit-on pas que le maquettisme est une école de patience ? Pour les autres kits pas de problèmes sauf pour Airfix pour qui le montage au fuselage est difficile et nécessite pas mal de travail à l’intrados.

    On s’installe sur son hamac et on fait le vide… Allez au boulot.

    Les moteurs

    FROG, Matchbox, Jo-Han et MPM (Heller) proposent des entrées et sorties de réacteurs basiques. C’est acceptable, en revanche il faudra percer le cône d’entrée (diamètre 0,3mm). Pas de problème pour la sortie. Les entrées d’air devraient être épaisses, ce détail est respecté à partir du kit Hasegawa (sauf MPM/Heller). Qui veut fait mais ce détail n’est pas très visible. Les moteurs Heller sont plus proches de ceux des prototypes, j’ai occulté ce problème, tant pis pour les puristes… Les cônes d’entrée et de sortie des réacteurs seront alu.

    Le montage des moteurs sur les ailes pose problème chez Jo-Han, FROG et Matchbox. Les joints, seront bouchés à la colle à bois lissée à la main, essayez, ça marche bien. Pareil pour MPM, Grrr !!!

    La peinture se fait à ce moment-là, je parlerai des décorations dans le chapitre adéquat (comme Sheila… Ne cherchez pas, c’est nul).

    Les verrières

    FROG est convenable ; Matchbox, fausse en plan, sera remplacée par une vieille FROG qui s’adapte parfaitement. Jo-Han, en trois parties, est parfaite. Hasegawa est tout comme Jo-Han. Revell monobloc, avec effet loupe important, est d’ajustage difficile, c’est « le » problème de cette maquette. MPM, thermoformée, est agréable à l’œil mais pas évidente à traiter. Je ne suis pas convaincu, une verrière « normale » aurait été plus sympa. Academy en trois partie, transparente, semble un peu large. Airfix, en trois parties, est parfaite.

    Les trains

    On ne s’occupe plus des baies traitées précédemment. Les jambes et les roues sont très belles chez Hasegawa, Revell, Academy, Airfix, utilisables chez FROG (attention, la décoration choisie pour le FROG nécessite un petit travail : il faut rajouter un compas anti shimmy à la jambe de train avant) et chez Jo-Han. Matchbox nous donne des pièces d’une telle finesse que je doute sur leur solidité, d’ailleurs elles se sont cassées. Les roues de ce fabricant proposent des jantes gravées. On dira gravées pour être gentils… Les trois anciennes maquettes méritent de se voir ajouter un vérin à la jambe de train avant, il manque les vérins des trains principaux chez Academy et, bien qu’ils soient indiqués sur le plan, chez MPM aussi ! J’ai remplacé les trappes FROG par des Eduard plus fines (nettement). Il aurait fallu faire la même chose pour Matchbox mais n’ai pas eu le temps. Hasegawa nous propose des pièces fines et détaillées mais les trappes extérieures du train principal sont en une seule pièce ce qui gâche la finesse de l’ensemble, A nouveau Eduard pour MPM, mais là, les pièces sont dans la boîte. Pour la maquette MPM, j’ai réalisé les antennes du radar avec l’aide des pièces Jo-Han sans me servir des pièces en photodécoupe proposées. Le fait est qu’il faut tordre les supports des antennes pour obtenir les inclinaisons correctes ; ce n’est pas évident . Pour les ailes pas de soucis, les antennes sont dans la boîte.

    Décorations

    J’ai choisi pour la maquette Jo-Han un avion du JV.44 WNr 111174 au printemps 1945. J’ai utilisé la planche Aeromaster 72-054 aux motifs parfaitement dessinés. Le camouflage est très simple, RLM 81 à l’extrados, 76 à l’intrados.

    Pour FROG c’est la planche Aeromaster 72-055 qui a été utilisée, il s’agit du F noir WNr 130179 du Kommando Schenk pendant l’été 1944. Cet appareil, originalement RLM 76 reçut un voile 74 sur l’extrados. Ne pas se fier au plan de peinture proposé par Aeromaster mais plutôt sur le MSAP plus proche de la réalité. Dans tous les cas, les photos sont indispensables. On note la position très particulière des WNr. Le nez serait rouge.

    C’est sur la planche Cutting Edge CED72054 que j’ai pris la décoration pour la maquette Matchbox. Il s’agit du 4 noir du JG 7 trouvé à Prague en mai 1945. Camouflage 81/82/76, taches rares et espacées, schéma des ailes standard. Particularité de cet avion, un nez peint en 76 plus clair que celui apposé sur l’ensemble de l’avion.

    A nouveau, j’ai utilisé la planche Aeromaster 72-054 pour la maquette Hasegawa. Cette décoration a été proposée par Revell et par MSAP (pour les planches en ma possession), les décalques américains sont vraiment de qualité supérieure. Les plans de décoration proposés par tous les éditeurs sont assez faux, il faut travailler d’après photo. Tout a été réalisé au pinceau en ce qui me concerne. 81/82/76, schéma des ailes standard, nez RLM81

    C’est le V056, chasseur de nuit monoplace, que j’ai représenté par le biais de la maquette MPM. Les décalcomanies sont très fragiles et il faut faire très attention lors de la pose. Schéma standard 74/75/76. Attention, ce schéma est différent du 81/82/76. Cet appareil a vu sa queue peinte en noir avec des fils de laine pour essais aérodynamiques.


    La planche Cutting Edge CED 72054 fournira la décoration de la maquette Revell. C’est l’un des deux avions de Rudi Sinner, Kommander du III./JG 7 fin 1944 début 1945. Le second avait les bandes inclinées dans l’autre sens. Camouflage original en 81/82/76. Il manque le chiffre 1 vert à droite sous le lévrier, le décalque est parti en morceaux dans l’eau.

    Le S-92 V-036 Tchécoslovaque provient d’une planche Tally Ho destinée au 262. J’ai choisi cette décoration pour la maquette Academy, les motifs sont très bien dessinés et sont de grande qualité. L’avion est intégralement peint en RLM 02.

    Pour la maquette Airfix j’ai choisi une décoration célèbre, il s’agit du 5 jaune WNr 501232 du KG(J) 6 en mai 1945. D’abord donné à tort comme appartenant à l’ « Industry Shutz Schwarm 1 » avec des carreaux bleus et verts, l’erreur a été enfin corrigée. Schéma classique 81/82/76

    Pour le choix des peintures c’est avec Jean Claude Mermet que nous en avons parlé. Après lui avoir envoyé des échantillons de 81 et de 82 des marques Aeromaster, Xtracolor et Humbrol, il m’a indiqué que les teintes de cette dernière marque correspondaient le mieux à la réalité, le 81 manquant de vert par ailleurs.

    J’ai donc retenu les références suivantes :

    • RLM76 Xtracolor X208
    • RLM81 Humbrol HG16
    • RLM82 Humbrol HG17
    • RLM02 Xtracolor X201
    • RLM66 Xtracolor X203
    • RLM75 Xtracolor X207
    • RLM74 Xtracolor X206
    • RLM76 clair (nez 4 noir) Gloy A348


    Rappel : le RLM83 est un bleu foncé…





    Visionner les photos des avions terminés.


    Précédent
    Ceci est l'article le plus récent.
    Article plus ancien
    • Commentaires Blogger
    • Commentaires Facebook

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Item Reviewed: Comparatif Messerschmitt Me 262A au 1/72 - 8 Classic comparées Rating: 5 Reviewed By: Hervé Brun
    Scroll to Top